Projets

En construction

Cette page présente les projets de manière non-exhaustive, et est donc constamment en cours de construction.

ZAC de l'Anglon

La zone à urbaniser de l’Anglon a été définie lors de l’élaboration du PLU afin de répondre en partie aux besoins en logements et équipements estimés à l’horizon 2030. Il s’agit d’un secteur prioritaire car il est stratégiquement situé, en entrée de ville, facilement accessible et le foncier est maîtrisé à plus de 50%, garantissant la faisabilité de l’opération.

Une orientation d’aménagement et de programmation (OAP) a été établie dans le cadre du PLU, dont le projet à venir devra respecter les grands principes. À savoir :

  •  faire du projet de l’Anglon une opération exemplaire en matière de qualité de vie et de qualité environnementale ;
  • une opération d’aménagement d’ensemble à l’échelle de la zone, permettant de garantir la cohérence du projet, mais qui n’empêche pas de phaser les travaux dans le temps ;
  • des éléments de programme définis : environ 300 logements (dont 30% de locatif social) ne dépassant par le R+2, avec des formes urbaines variées, quelques commerces de proximité ou locaux économiques (en rez-de-chaussée des habitations par exemple), un groupe scolaire (300 à 400 élèves de la maternelle à la primaire), un collège (environ 300 élèves), un équipement sportif de type terrain de sport couvert ;
  • la création d’une entrée de ville apaisée ;
  • le développement des « modes doux », au sein du quartier et en direction des autres quartiers (plaine d’Arnète, ZA des Etangs, centre-ville) ;
  • la création d’un masque paysagé le long de la RD5, permettant de réduire l’impact de la route, visuel et sonore, depuis le site ;
  • la gestion des eaux pluviales à l’échelle de l’opération : principe de transparence hydraulique, de non aggravation de la situation actuelle, de compensation, etc ;
  • la préservation, dans la mesure du possible, de la biodiversité;
  • l’inscription dans la démarche « Ecoquartier » : une labellisation obtenue une fois le projet réalisé, sous condition de respecter, dès les études préliminaires, et donc dès à présent, des engagements en matière de qualité urbaine, environnementale, de participation…

Qu’est-ce qu’un EcoQuartier ?

Un ÉcoQuartier est un projet d’aménagement qui intègre tous les enjeux et principes de la ville durable : un projet collectif, qui doit répondre aux besoins de tous, et nécessite donc la participation de tous les acteurs de la ville, du citoyen à l’élu ; la contribution à l’amélioration du quotidien, par la mise en place d’un cadre de vie sain et sûr pour tous les habitants et usagers de l’espace public ou privé, et qui favorise le lien social ; la participation au dynamisme économique et territorial, grâce à la mixité fonctionnelle et sociale et à une offre adaptée de mobilité propice au développement d’alternatives à la voiture individuelle ; la promotion d’une gestion responsable des ressources et de l’adaptation au changement climatique, intégrant les préoccupations liées à la place de la nature en ville.

La commune s’est engagée dans cette démarche par délibération du Conseil Municipal N°2016/054 en date du 7 juillet 2016 (télécharger la délibération).

Qu’est-ce qu’une ZAC ?

Afin de réaliser cette opération d’aménagement d’ensemble, la procédure de zone d’aménagement concertée (ZAC) a été retenue et le conseil municipal a décidé de prescrire les études préalables à sa création par délibération N°2015/089 du 14 décembre 2015 (télécharger la délibération). La ZAC est un outil d’aménagement et de financement. Il s’agit d’une zone de projet à l’intérieur de laquelle la collectivité décide d’intervenir pour réaliser (ou faire réaliser par un aménageur) l’aménagement et l’équipement des terrains acquis, qui seront cédés une fois les travaux réalisés à des utilisateurs publics ou privés.

Où en est-on ?

La commune a engagée (via une procédure de marché public) une équipe technique comportant des architectes, urbanistes, ingénieurs, écologues, énergéticiens, pour réaliser un diagnostic approfondi du secteur, délimiter précisément le périmètre de la ZAC (notamment par rapport aux zones à fort enjeu biodiversité, si nous parvenons à les éviter), étudier différents scénarios d’aménagement, les comparer (points forts/points faibles), puis définir un schéma d’aménagement permettant d’établir le bilan financier de la ZAC.

Dans le cadre de la concertation, un appel à participation a été lancé en février 2017 (affiche) afin de constituer des ateliers de travail avec les habitants de la commune. Il s’agit de la première étape de construction du projet : esquisser un principe d’aménagement, et en vérifier la faisabilité technique et économique.

La première réunion publique s’est déroulée le mercredi 15 novembre 2017, à 18h30 à la salle polyvalente de Varage (affiche), afin de présenter les partis d’aménagement élaborés par les membres des ateliers participatifs (Télécharger la présentation). (Télécharger le compte-rendu de la réunion publique du 15/11/2017).

Sur la base des parties d’aménagement issues de la première phase de concertation, une première esquisse du projet a été présentée lors de la deuxième réunion publique du 15 octobre 2018 à 18h à la salle polyvalente de Varage (affiche).
Cette réunion a également permis d’expliquer les impacts du projet sur l’environnement.(Télécharger la présentation) (Télécharger le compte-rendu).

Conformément à l’article L.123-19 du code de l’environnement, une mise à la disposition du public par voie électronique a été organisée pendant une durée de trente jours du 23 août au 24 septembre 2019.

Les documents suivants ont été mis à disposition du public :

Etude d’impact initiale relative au projet de la ZAC
Avis émis par l’autorité environnementale
Mémoire en réponse de la commune
Bilan de la concertation préalable à la création de la ZAC
Etude d’impact après avis et ses annexes1234

Atelier des associations

Ce projet de réalisation de l’Atelier des associations des plaines d’Arnètes a été engagé par Saint Mitre les Remparts dans le cadre de la politique de modernisation de ses équipements, d’un regroupement des activités des associations et de la mise en conformité pour l’accessibilité des personnes à mobilité réduite. L’esprit de ces nouveaux locaux est de mettre à disposition un outil performant aux différentes associations et de promouvoir l’action et la vie associative de la commune.

La ville a donc retenu pour sa construction un terrain communal situé à proximité du complexe sportif René Jauras, en lieu et place du centre de loisirs sur le boulevard Jean Jaurès, entre le boulevard Louis Aragon et le chemin de Tartarin. Ce bâtiment offrira aux associations un lieu de rencontre leur permettant de se réunir et de fédérer leurs actions sur une surface totale d’environ 600 m2.

Côté travaux

Le bâtiment communal du Centre de Loisirs actuel sera démoli. Ces infrastructures ne répondent plus aux besoins des utilisateurs. Cette activité est déplacée dans le groupe scolaire Jean Rostand.
Les infrastructures urbaines existantes seront conservées tant que possible autour du nouveau projet, à l’exception de l’abribus qui sera démoli dans le cadre des travaux et relocalisé dans un deuxième temps à quelques mètres de là.
L’Atelier des Associations offrira une salle polyvalente, des ateliers, un espace d’accueil, des espaces de rangement… Le parti pris du projet consiste à la réalisation d’un bâtiment en rez-de-chaussée pour le confort des usagers. L’architecture en fera un bâtiment repère intégré aux formes existantes des constructions des plaines d’Arnètes. La salle polyvalente, quant à elle, permettra la tenue de réunions, de conférences, d’événements divers… La commune envisage également de relier le parking existant au boulevard Louis Aragon afin d’offrir une dizaine de places de stationnement supplémentaires.
Cette voie, en sens unique, serait réalisée le long du mail piéton existant, permettant de prolonger
l’espace public si nécessaire.

Le futur atelier des associations

L'annuaire